mercredi, 23 mai 2018
ArabicEnglishFrenchHindiItalianSpanishTurkish

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Intervenant à la 2ème édition du forum African women in agriculture (les femmes africaines dans l’agriculture) « AWA 2018 », organisée du 8 au 10 mai à Marrakech, « aujourd’hui, environ 240 millions de personnes sont mal nourries sur notre continent.

Si nous voulons assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de nos populations, nous devons reconnaître le rôle considérable que joue la femme dans l’atteinte des Objectifs prioritaires de développement durable (ODD) ».

Dans ce cadre, la première dame du Niger a indiqué que selon les différents rapports publiés par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), si les agricultrices disposaient du même accès aux intrants agricoles que les hommes, elles pourraient augmenter les rendements de 20 à 30 %, accroître la production agricole des pays en développement de 2,5 à 4 % et éventuellement réduire le nombre de personnes qui souffrent de la faim de 12 à 17 %.

« Nous devons conjuguer l’agriculture au féminin », a plaidé la présidente de la Fondation « Guri Vie Meilleure », assurant qu’une prise de conscience collective est en train de s’opérer mettant les femmes au cœur de toutes les stratégies de développement.

Mettant en exergue les programmes, les politiques et les stratégies nationales visant l’autonomisation économique des femmes rurales au Niger, Aissata Issoufou a précisé que la promotion de la femme et son autonomisation sont au cœur de tous les projets afin d’assurer sa participation égalitaire et active dans tous les segments de l’activité humaine.

Organisé avec le soutien notamment de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), l’Agence marocaine de coopération international (AMCI), l’OCP Group et l’ONU Femmes, cet événement qui est parrainé par la première dame du Niger, se veut être un dialogue annuel de haut niveau entre les dirigeants d’Afrique et du monde entier pour renforcer le rôle des femmes dans le développement de l’agriculture en Afrique. « African Women in Agriculture » est une initiative de « Believe in Africa » qui vise à créer un réseau d’influenceurs dédié à l’autonomisation des femmes dans l’agriculture et l’artisanat, en particulier dans les zones rurales en leur permettant de devenir autonomes, productives et compétitives.

Intervenant à la 2ème édition du forum African women in agriculture (les femmes africaines dans l’agriculture) « AWA 2018 », organisée du 8 au 10 mai à Marrakech, « aujourd’hui, environ 240 millions de personnes sont mal nourries sur notre continent. Si nous voulons assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de nos populations, nous devons reconnaître le rôle considérable que joue la femme dans l’atteinte des Objectifs prioritaires de développement durable (ODD) ».

Dans ce cadre, la première dame du Niger a indiqué que selon les différents rapports publiés par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), si les agricultrices disposaient du même accès aux intrants agricoles que les hommes, elles pourraient augmenter les rendements de 20 à 30 %, accroître la production agricole des pays en développement de 2,5 à 4 % et éventuellement réduire le nombre de personnes qui souffrent de la faim de 12 à 17 %.

« Nous devons conjuguer l’agriculture au féminin », a plaidé la présidente de la Fondation « Guri Vie Meilleure », assurant qu’une prise de conscience collective est en train de s’opérer mettant les femmes au cœur de toutes les stratégies de développement.

Mettant en exergue les programmes, les politiques et les stratégies nationales visant l’autonomisation économique des femmes rurales au Niger, Aissata Issoufou a précisé que la promotion de la femme et son autonomisation sont au cœur de tous les projets afin d’assurer sa participation égalitaire et active dans tous les segments de l’activité humaine.

Organisé avec le soutien notamment de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), l’Agence marocaine de coopération international (AMCI), l’OCP Group et l’ONU Femmes, cet événement qui est parrainé par la première dame du Niger, se veut être un dialogue annuel de haut niveau entre les dirigeants d’Afrique et du monde entier pour renforcer le rôle des femmes dans le développement de l’agriculture en Afrique.

« African Women in Agriculture » est une initiative de « Believe in Africa » qui vise à créer un réseau d’influenceurs dédié à l’autonomisation des femmes dans l’agriculture et l’artisanat, en particulier dans les zones rurales en leur permettant de devenir autonomes, productives et compétitives.

2M Maroc

Articles récents

23/05/2018, 05:42
a-la-une-l-insecurite-chronique-au-sahel Avec plusieurs incidents armés ces derniers jours. Tout d’abord, au Mali, au moins 12 personnes ont...Lire plus...
23/05/2018, 05:40
conseil-de-l-entente-les-cinq-pays-membres-adoptent-un-nouveau-plan-strategique Les ministres des Affaires étrangères des Etats membres du Conseil de l'Entente ont pu doter l'institution...Lire plus...
23/05/2018, 05:33
le-niger-a-saisi-pres-de-30-tonnes-de-produits-pharmaceutiques-prohibes La brigade de répression des produits illicites de la Police nigérienne a annoncé à la presse...Lire plus...
23/05/2018, 05:30
la-difficile-reconversion-d-agadez Aladji Mama Ousmane, la cinquantaine, construit de ses mains un four traditionnel. Avant, il réceptionnait les...Lire plus...
22/05/2018, 15:01
g5-sahel-pour-une-prosperite-partagee Bien qu’il désigne un « rivage » compris entre océan Atlantique et mer Rouge, le mot...Lire plus...
COMMENT TROUVEZ-VOUS CE NOUVEAU SITE WEB?
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
Total des votes:
Premier vote:
Dernier vote: